Étudiant.e.s

English version

Quelques étudiant.e.s membres du projet SAVIE-LGBTQ :


BAIOCCO, Michele

Michele BaioccoMichele Baiocco réalise son baccaulauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il s’intéresse particulièrement à la santé mentale, aux minorités sexuelles, à l’intersectionnalité et à tout ce qui concerne l’homophobie. Il est auxiliaire de recherche pour le projet SAVIE-LGBTQ (volet quantitatif). Il contribue notamment à l’élaboration d’un questionnaire de consultation à l’intention des partenaires du projet et à la production de fiches synthèses relatives à la recension des écrits.

 

 

BERGERON, Félix-Antoine

Félix-Antoine BergeronFélix-Antoine Bergeron est candidat à la maîtrise en sexologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (programme recherche-intervention, spécialisation : culture, société, genre et sexualité). Ses principaux intérêts de recherche ont trait à la diversité sexuelle, aux configurations relationnelles contemporaines, à la violence dans les relations amoureuses et à la santé sexuelle. Félix-Antoine réalise son mémoire de maîtrise intitulé « La violence dans les relations amoureuses des jeunes de la diversité sexuelle : stress minoritaire et environnement résidentiel » sous la direction de Martin Blais et la codirection de Mathieu Philibert, tous deux professeurs en sexologie à l’UQAM.

Félix-Antoine Bergeron est aussi auxiliaire de recherche pour le projet SAVIE-LGBTQ. Il contribue à la conception et à la production d’un questionnaire qui sera utilisé dans le cadre du volet quantitatif de la recherche (l’enquête), sous la responsabilité de Martin Blais, membre du Partenariat de recherche SAVIE-LGBTQ (cochercheur).

 

BT, Otto

TREMBLAY, ManonOtto BT est candidat au doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Sa thèse est sous la direction de Line Chamberland, directrice du projet SAVIE-LGBTQ. Elle a pour titre provisoire : « Faire de l’égalité une réalité. Une analyse transnationale du développement et de la diffusion des programmes de gestion inclusifs des personnes LGBTQ dans les grandes entreprises au Canada et en France ». Ses principaux intérêts de recherche concernent la diversité et l’inclusion, les personnes LGBT, les milieux de travail, une comparaison transnationale France/Canada et les méthodes quantitatives.

Otto est membre du comité « recherche » de la structure de gouvernance du projet SAVIE-LGBTQ à titre de représentant des étudiant.e.s. Il est également auxiliaire de recherche. Il recense, analyse et rédige des synthèses bibliographiques d’études portant sur les questions LGBTQ en milieux de travail, et ce, en portant une attention particulière aux méthodologies d’enquête.

 

CHEHAITLY, Sébastien

TREMBLAY, ManonSébastien Chehaitly est étudiant au baccalauréat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il s’intéresse particulièrement aux réalités LGBTQ+ arabes et musulmanes, à l’intersectionnalité, à l’anti-oppression, aux mouvements sociaux et aux pratiques d’intervention en organisation communautaire. Il a été engagé dans le cadre du projet SAVIE-LGBTQ à titre d’agent de liaison pour les communautés LGBTQ+ racisées.

 

 

DOUCET, Sophie

Sophie Doucet est candidate à la maîtrise en sexologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Son mémoire de maîtrise porte sur l’évolution des relations familiales de jeunes adultes ayant une orientation sexuelle et/ou une identité de genre non binaire. Il est dirigé par Line Chamberland, directrice du projet SAVIE-LGBTQ. Ses principaux intérêts de recherche concernent les théories queer (fluidité identitaire, politiques post-identitaires), les théories féministes (hiérarchisation des genres, (dé) construction des rôles sociaux genrés, intersectionnalité) et les processus de marginalisation et de stigmatisation sociale.

Sophie Doucet est membre du comité de mobilisation des connaissances et de la structure de gouvernance du projet à titre de représentante des étudiant.e.s. Elle est aussi auxiliaire de recherche pour le projet SAVIE-LGBTQ. Elle contribue au volet qualitatif de la recherche (synthèse de textes scientifiques, création d’outils de collecte de données, réalisations d’entrevues, etc.).

 

DUBÉ, Denis

Denis DubéDenis Dubé est candidat au doctorat en travail social à l’Université McGill. Ses principaux intérêts de recherche ont trait aux hommes gays, à la stigmatisation et au vieillissement. Sa thèse de doctorat, sous la direction de Shari Brotman, professeure à l’École de travail social de l’Université McGill et membre du Partenariat de recherche SAVIE-LGBTQ (cochercheure), vise une meilleure compréhension de la stigmatisation relative au VIH/SIDA vécue par les hommes gays de 50 ans et plus. Cette thèse est sous la codirection d’ Isabelle Wallach, professeure en sexologie à l’UQAM aussi membre du Partenariat de recherche SAVIE-LGBTQ (cochercheure), de même que de Tamara Sussman, professeure à l’École de travail social de l’Université McGill. Denis collabore au volet qualitatif du projet SAVIE-LGBTQ, notamment aux travaux concernant le vécu des personnes âgées.

 

JEANSELME, Yoann

Yoann Jeanselme réalise un master 2 (fin de maîtrise au Québec) en sciences de l’éducation à l’Université Paris-Descartes (programme de coopération internationale en éducation et formation) sous la direction de Line Chamberland (UQAM) et de Salaün Marie (Université Paris-Descartes). Il sera en stage d’avril à juin 2018 à la Chaire de recherche sur l’homophobie pour travailler sur le projet SAVIE-LGBTQ. Il effectuera une recension des écrits sur l’inclusion et l’exclusion des personnes LGBTQ en situation de handicap et organisera un atelier réflexif sur cette thématique. Ses principaux intérêts de recherche sont  : l’inclusion des minorités dans les diverses sphères de la vie sociale (école, famille, etc.), l’éducation et les discriminations, les facteurs d’inclusion et d’exclusion, le «capacitisme» et le vécu des personnes LGBTQ, la « vulgarisation » de la recherche, puis la création et l’appropriation d’outils pédagogiques pour lutter contre l’homophobie.

 

LAFLAMME, Maude

Maude Laflamme étudie à la maîtrise en sociologie de l’Université de Montréal (UdeM) sous la direction d’Estelle Carde, professeure adjointe au département de sociologie de l’UdeM. Ses principaux intérêts sont les troubles du spectre de l’autisme (TSA) et les rapports de genres. Elle réalise présentement une revue de la littérature portant sur la réalité des personnes s’identifiant à la fois comme étant autistes et membres de la communauté LGBTQ.

 

 

 

LECLERC, Andréanne

Andréanne Leclerc étudie au baccalauréat en sexologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle s’intéresse principalement à la neuropsychologie de la sexualité. Andréanne est membre du comité de direction de la structure de gouvernance du projet, à titre de représentante des étudiant.e.s.  Elle est également auxiliaire de recherche pour le projet SAVIE-LGBTQ (volet qualitatif du projet). Elle produit des revues de littérature sur des sujets spécifiques, effectue des comparaisons critiques de méthodologies et voit à la mise en place de protocoles optimaux. Elle fait actuellement la thèse d’Honneur (projet de recherche au 1e cycle) du titre (provisoire) «Étude longitudinale des déterminants biopsychosociaux de la satisfaction sexuelle chez les personnes vivant avec le VIH » sous la direction de Mathieu Philibert et Joanne Otis, tous deux professeur.e.s du département de sexologie de l’UQAM.

 

MARCOUX, Catherine

Catherine Marcoux est étudiante au deuxième cycle à la maîtrise en droit à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses intérêts sont le droit international humanitaire, les droits de la personne et le droit pénal international. Son mémoire porte sur la détention des personnes LGBTQ+ lors des conflits armés, notamment au niveau des règles internationales et des bonnes ou mauvaises pratiques dans différents pays. Il est est dirigé par Alejandro Lorite Escorihuela, professeur au département des sciences juridiques de l’UQAM. Catherine s’occupe de la traduction du français vers l’anglais des infolettres, fiches synthèses, questionnaires et tout autres documents dont le Partenariat de recherche aurait besoin.

 

SOUSA, Barbara

Barbara Sousa est doctorante en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) sous la direction de Line Chamberland, directrice du projet SAVIE-LGBTQ. Ses intérêts de recherche portent principalement sur les formes de marginalisation et de résilience des personnes de la communauté LGBTQ, les méthodes qualitatives d’analyse des données, les manifestations de l’hétéronormativité et de l’hétérosexisme dans les « pays du Nord » et la géographie queer et l’analyse intersectionnelle des rapports de pouvoirs qui agissent sur les personnes LGBTQ racisées. Elle travaille comme auxiliaire de recherche pour le volet qualitatif (entrevues) du projet SAVIE-LGBTQ. Entre autres, elle réalise des entrevues et participe à l’analyse des données.

 

XAVIER, Joël

Joel XavierJoël Xavier est étudiant au deuxième cycle en travail social à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Ses principaux intérêts de recherche concernent les iniquités épistémologiques dans le développement des savoirs trans, le développement identitaire LGBQ, trans et non binaire hors des milieux métropolitains, le milieu communautaire/associatif LGBQ et trans comme facteur de résilience/résistance, l’affirmation des libertés sexuelles dans un contexte de criminalisation du VIH et du travail du sexe, le rôle des personnes LGBQ et trans blanches dans les actions de solidarité anti-racistes, puis la transmission intergénérationnelle de cultures, histoires et stratégies adaptatives. Joël réalise son mémoire de maîtrise ayant pour titre « Mécanismes sociaux de résistance aux oppressions et facteurs d’inclusion de personnes trans au Québec » sous la direction d’Isabel Côté, professeure en travail social à l’UQO membre du Partenariat de recherche SAVIE-LGBTQ (cochercheure).

Joël Xavier est auxiliaire de recherche pour le projet SAVIE-LGBTQ. Il collabore au volet qualitatif de la recherche (rédaction d’un guide d’entretien, réalisation d’entrevues, participation au recrutement, à la promotion, à l’analyse et à la diffusion des résultats). Il est aussi membre du comité de la relève en recherche de la structure de gouvernance du projet, à titre de représentant des étudiant.e.s.

Nos coordonnées

Adresse postale :
Université du Québec à Montréal
Chaire de recherche sur l’homophobie
Case postale 8888
Succursale Centre-ville
Montréal (Québec)
H3C 3P8

Adresse civique :
Université du Québec à Montréal
Pavillon Thérèse-Casgrain
455, boul. René-Lévesque Est
5e étage, local W-5010
Montréal (Québec)
H2L 4Y2

savie-lgbtq@uqam.ca

Top