Post-doctorant.e.s

English version

CHBAT, Marianne

Marianne Chbat réalise une recherche postdoctorale sous la supervision d’Isabel Côté, professeure au département de travail social de l’UQO et cochercheure sur le projet de recherche SAVIE-LGBTQ. Sa recherche propose une analyse comparative des politiques sociales au Québec, en France et en Suisse qui touchent les protections et les reconnaissances des familles lesboparentales.

Cette recherche qualitative cherche à comprendre comment les différentes formes d’exclusion sociale, légale et symbolique modulent les formations de ces familles. En s’appuyant sur les témoignages de mères non-biologiques, cette étude souhaite également mettre en lumière les façons dont ces dernières pensent et articules leurs maternités, leurs possibilités de se (re)définir, de se distancier ou de se conformer aux assignations historiquement et socialement accordées à la figure maternelle normative dans un contexte où elles ne bénéficient pas toujours d’une reconnaissance légale et/ou symbolique. En appliquant une lecture intersectionnelle, laquelle est sensible à l’alliage des identifications multiples de ces mères en termes d’expression de genre, de sexualités, de classe sociale, d’appartenance ethnique et de religion, cette recherche souhaite soulever les différentes formes d’exclusion par ces personnes et rendre explicites le caractère dynamique, relationnel et oppositionnel des rapports sociaux inégalitaires, ainsi que des enjeux qui sous-tendent ces rapports.

 

MORAND, Émilie

Emilie Morand est sociologue. Elle réalise une recherche postdoctorale sous la supervision de Martin Blais, professeur titulaire au département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et Isabelle Côté, professeure au département de travail social de l’UQO, et cochercheur·e·s sur le projet de recherche SAVIE-LGBTQ+. Son thème principal de recherche porte sur les manières dont le monde du travail sollicite l’orientation sexuelle et l’identité de genre des individus et les manières dont les gays et lesbiennes gèrent leur homosexualité dans cet espace de contrainte, comportant des enjeux spécifiques.

La recherche actuelle, à l’intersection des volets qualitatif et quantitatif de l’enquête SAVIE-LGBTQ+, porte sur les mécanismes sociaux d’inclusion et d’exclusion des personnes LGBTQ+ dans leur sphère professionnelle. L’analyse quantitative cherche à identifier les déterminants de la révélation ou de la dissimulation de l’orientation sexuelle et l’identité de genre des personnes dans leur sphère professionnelle, en fonction des cultures de travail, en distinguant les interlocuteurs (collègues, supérieur·e·s, subalternes, client·e·s, etc.). L’analyse porte également sur les conséquences d’un plus ou moins grand dévoilement en fonction du sexe, de l’âge, de l’orientation sexuelle, de la configuration familiale (conjoint·e, enfant), et de l’appartenance ethnique. L’analyse qualitative met au jour les logiques qui président aux grandes tendances observées.

 

CANNAS AGHEDU, Fabio

Fabio Cannas Aghedu réalise un stage post-doctoral pour le projet de recherche SAVIE-LGBTQ+ sous la supervision de Martin Blais, professeur au Département de sexologie de l’UQÀM. Ses précédentes recherches ont porté sur l’étude des bases neurales de l’amour romantique. Il a notamment étudié l’interaction de l’amour avec les processus cognitifs et émotionnels en utilisant l’électroencéphalographie et les caméras thermiques.
Parallèlement à sa carrière universitaire, Fabio s’est spécialisé dans la thérapie cognitive et comportementale et travaille comme psychothérapeute. Son domaine d’intérêt clinique est principalement axé sur les relations émotionnelles, la dysphorie de genre et la thérapie affirmative pour les personnes homosexuelles. Ces dernières années, il a collaboré avec diverses associations LGBTQ+ où il s’est engagé en tant que bénévole en offrant un service de conseil et de thérapie.

Nos coordonnées

Adresse postale :
Université du Québec à Montréal
Chaire de recherche sur l’homophobie
Case postale 8888
Succursale Centre-ville
Montréal (Québec)
H3C 3P8

Adresse civique :
Université du Québec à Montréal
Pavillon Thérèse-Casgrain
455, boul. René-Lévesque Est
5e étage, local W-5010
Montréal (Québec)
H2L 4Y2

savie-lgbtq@uqam.ca

Top